facebook-kaparot-ANTIBES.jpg

 Kaparot

Kapara est le singulier de kapparot, signifie «expiation» et vient de la racine hébraïque kouf pé reich, qui veut dire «pardonner».

Dans l’après-midi ou la semaine précédant le jour de Kippour, le rituel est réalisée avec un coq pour les hommes et une poule pour les femmes. Dans ce cas, la prière récitée se traduit par : Ceci est mon échange, ceci est mon substitut, c’est mon expiation. Ce coq (poule) ira jusqu’à sa mort, tandis que je vais entrer et procéder à une bonne longue vie et à la paix. Utiliser de l’argent Dans une seconde variante de la pratique de Kapparot, un sac d’argent est balancé autour de la tête puis donné à une œuvre de bienfaisance.

Dans ce cas, la prière récitée se traduit par : Ceci est mon échange, ceci est mon substitut, c’est mon expiation. Cet argent ira à la charité, tandis que je vais entrer et procéder à une longue vie et à la paix.

Faites votre don en cliquant ici 

On dira le texte suivant trois fois avant de faire le don.

Bené Adam Yochvé ‘Hoche’h Vétsalmavète, Assiré Ani Oubarzel. Yotsième Mé’hoché’h Vétsalmavéte, Oumosrotéhéme Yénatèk, Evilim Midérè’h Picham, Ouméavonotéhèm Itanou. Kol O’hel Tétaèv Nafcham Vayaguiou Ad Chaaré Mavet. Vayizhakou El Ado-naï Batsar Lahem Mimtsoukotéhèm Yochiém. Ychla’h DévaroVéhipahém, Vimalète Mich’hitotam. Yodou Lado-naï ‘Hasdo, Vénifléotav Livné Adam. Im Yéch Alav Mala’h Mélits E’had Mini Aleph, Léhaguid Léadam Yochro. Vay’hounénou Vayomère : Pédaéou Mérédeth Cha’hate Matsati Kophère

Zé ‘Haliphati, Zé Témourati, Zé Kaparati, Zé Hakessef Yélè’h Litsedaka, Vaani Elè’h Lé’haïm Tovim Arou’him Ouléchalom.

kaparot_texte.jpg

 Faites votre don en cliquant ici